Quelles alternatives écologiques aux éponges ?

Quelles alternatives écologiques aux éponges ?

Eponges synthétiques et alternatives écologiques

L’éponge, l’alliée d’un monde plus propre au quotidien ?

Détrompez-vous, si elle est efficace pour récurer et nettoyer, son impact sur la planète est, quant à lui, moins propre.

Concernant vos intérieurs, il semblerait aussi que les éponges synthétiques ne soient pas si “propres
que ça”. Préparez-vous à dire “beurk” !

On se penche sur l’impact environnemental de celles qui sont si nécessaires à l’entretien de
notre maison, que ce soit pour la vaisselle ou les surfaces ; les éponges.

Vous les pensiez irremplaçables ? On va vous prouver le contraire !

Éponges synthétiques : le problème du plastique non-recyclable.

Le problème du plastique non-recyclable des éponges synthétiques

La composition des éponges jetables

Avant toute chose, il faut distinguer les différents types d’éponges jetables. Analysons ensemble leur impact environnemental, depuis leur fabrication jusqu’à leur fin de vie :

  • L’éponge synthétique, la pire de toutes. Composée de mousse de résine, un matériau dérivé du pétrole, littéralement du plastique, cette catégorie d’éponge est des plus polluantes. Vous la reconnaîtrez à son aspect homogène. Hautement traitée chimiquement pour lui conférer une grande résistance, elle n’est ni biodégradable ni recyclable. Ces nombreux traitements chimiques rendent aussi sa production très énergivore. Et là, on ne vous parle que de la partie absorbante. Concernant la face grattante, cette dernière est constituée de nylon et de polyester ; des matières dérivées du plastique. Le pire reste encore à venir : pour assembler les deux parties ensemble, on utilise généralement de la colle résistante à l’eau, très chimique et très polluante à la fabrication comme à l’utilisation.
  • L’éponge naturelle synthétique, la traditionnelle verte et jaune, représente les ¾ des ventes des éponges sur les 74 millions consommées chaque année. La partie jaune dans ce cas est en théorie biodégradable mais la face grattante reste la même que leurs homologues entièrement synthétiques. Leur composition à base de viscose (matière créée par le mélange de cellulose de bois et de coton) à laquelle on ajoute des particules de sel pour former les trous caractéristiques de ces éponges semble correcte. Seulement, quand on se penche de plus près on retrouve le même problème que pour les éponges synthétiques : elles sont souvent traitées avec des produits chimiques pour améliorer leur résistance et leur aspect et ce, sans obligation de le mentionner par le producteur ! Ce qui fait qu’en pratique, elles ne sont quasiment jamais biodégradables et représentent donc un déchet qui finira incinéré ou enfoui.
  • Enfin, il y a l’éponge naturelle, d’origine animale, plus souvent utilisée pour la douche que pour les tâches ménagères. Si l’argument de la cause animale ne suffit pas, elle est très souvent transformée avant d’être vendue ce qui fait que son mode de production, comme les autres éponges citées ci-dessus, est énergivore.

On comprend que du fait de leurs compositions, auxquelles on ajoute souvent des additifs, les éponges jetables qu’on trouve en supermarché ne sont pas biodégradables et que leur mode de fabrication est énergivore. De plus, à l’utilisation, les particules de plastique ou les produits chimiques ajoutés risquent grandement de se détacher des éponges pour finir par polluer les eaux usées et à posteriori les océans.

Les éponges : des nids à bactéries ?

Eponges jetables : des nids à bactéries ?

Autre point dérangeant : il semblerait que les éponges ne soient pas non plus si propres pour votre maison. Une étude menée en 2017 a révélé un fait scientifique inquiétant : dans un centimètre cube d’éponge, on peut retrouver jusqu’à 50 milliards de bactéries. Sachant qu’une éponge fait en moyenne 300 centimètres cubes, question hygiène, il y a mieux.

D’ailleurs, selon les normes en matière d’hygiène, les scientifiques conseillent de changer
nos éponges toutes les semaines pour éviter cette prolifération bactérienne. En réalité, les
Français les changent au rythme de 8 à 9 fois par an en moyenne. Et c’est peut-être aussi bien quand on connaît leurs conséquences sur l’environnement. En revanche, cela implique qu’elles se transforment en véritables nids à microbes. Et oui, quand elles commencent à devenir malodorantes, c’est qu’elles sont infestées de bactéries ! Si la plupart de ces bactéries sont seulement responsables de la mauvaise odeur qui se dégage des éponges, d’autres peuvent également présenter des risques pour la santé. Alors mieux vaut éviter de faire la vaisselle avec une éponge qui “pue” et adopter des éponges plus durables et lavables pour votre cuisine !

Les solutions pour remplacer les éponges vaisselle

Solutions lavables et durables Solide

On en vient à ces fameuses solutions qui se révèlent plus hygiéniques et plus éco-responsables que les traditionnelles éponges (on en a quelques unes à vous proposer sur notre boutique) : 

  • L’éponge lavable face loofah constitue une belle alternative aux vertes et jaunes. Dotée d’une double face grattante et absorbante (en coton bio certifié GOTS), elle est parfaite pour faire sa vaisselle à la main et vous accompagner dans votre transition écolo. La loofah naturelle est une sorte de courge dont les copeaux permettent de reproduire le côté grattant de l’éponge, nécessaire pour la vaisselle ! D’une durée de vie de deux ans, l’éponge en loofah est très durable, lavable à toute températures et compostable en fin de vie. Sans parler des économies à l’utilisation. 
  • La brosse vaisselle à tête rechargeable est aussi un incontournable de la vaisselle zéro déchet ! En bois de hêtre issu de forêts éco-gérées, elle est efficace sur tous les revêtements de vaisselle sans les abîmer. Sa tête rechargeable (biodégradable) est pratique pour la remplacer de manière économique et sans générer davantage de déchets. 
  • Pour les fonds de marmite, il y a la brosse vaisselle écologique dont les poils en agave plus rêches que la précédente permettent de récurer davantage, attention aux revêtements fragiles cependant. Elle est également entièrement biodégradable.  
  • Pour les surfaces, on vous propose l’éponge réutilisable en tissu bio. En plus d’être esthétique, son rembourrage en éponge végétale lui confère une grande capacité d’absorption.
  • Pour les plus créatifs d’entre vous, il y a aussi la méthode japonaise du tawashi ! A tricoter ou à tisser, le tawashi vous permet de réutiliser de vieux tissus et de créer vous même votre éponge lavable ! Un conseil : vérifiez la composition des chutes de vêtements utilisées et favorisez les tissus en coton bio. 

Comment nettoyer une éponge sale ?

Vous le savez désormais, une éponge malodorante est signe de prolifération bactérienne. Alors, plutôt que de jeter vos éponges ou de les conserver en dépit de leur odeur, lavez-les ! Pour cela, rien de plus simple. Toutes les éponges listées sont lavables en machine à laver sans limite de température ainsi qu’au lave-vaisselle. L’éponge en loofah naturelle peut même être trempée dans de l’eau bouillante pendant quelques minutes pour la désinfecter si vous la trouvez vraiment sale !

Alors non, les éponges jetables ne sont pas irremplaçables. Et vous avez tout à gagner en préférant des alternatives lavables, et notre Planète aussi !

Sources :

Éponges synthétiques : par quoi les remplacer ? – Maison Durable (maisondurableshop.com)

Les substances que nous cachent… l’éponge et sa face qui gratte | Page 2 (consoglobe.com)

Corvée de vaisselle : 5 façons écologiques de remplacer les éponges (planetezerodechet.fr)

Par quoi remplacer l’éponge vaisselle ? Alternatives zéro déchet – Hilloo environnement (hilloo-environnement.com)

Alternatives écologiques aux éponges jetables | Ma Planète Zéro Déchet (maplanetezerodechet.com)

LES ALTERNATIVES AUX ÉPONGES SYNTHÉTIQUES – En vert et contre tout

Votre éponge à vaisselle est moins propre que votre toilette | Radio-Canada.ca

Les éponges synthétiques – Impact environnemental & bactéries | GreenKit

Ajouter un commentaire

*Veuillez remplir tous les champs correctement

D'autres idées de lecture

L'eau une ressource vitale à préserve, image goutte d'eau
Lessive biodégradable pour lavage écologique
Tablette et smartphone avec café
Vérifié indépendamment
345 avis