Cuisine sans plastique : alternatives pour une consommation responsable

Cuisine sans plastique : alternatives pour une consommation responsable

Photo de couverture de l'article Cuisine sans plastique : alternatives pour une consommation responsable

La cuisine est un lieu où le plastique est omniprésent, que ce soit dans les emballages, les contenants alimentaires, les ustensiles de cuisine ou les produits d’entretien. Chaque année, c’est l’équivalent de 70kg de déchets plastique qui emplissent les poubelles de chaque Français. Alors que la pollution plastique est de plus en plus préoccupante, que ce soit pour l’environnement, la biodiversité ou la santé humaine, cette abondance du plastique dans nos vies quotidiennes est particulièrement problématique. Limiter le plastique, plus facile à dire qu’à faire ? Dans cet article, nous vous présenterons des alternatives qui vous permettront de réduire drastiquement l’usage du plastique dans votre vie quotidienne, et ce, sans concession sur le prix, l’efficacité ou la praticité !

De l’importance de réduire le plastique

Le plastique : quels risques pour la santé et l’environnement ?

En France, 45,5% de la production de plastique sert à fabriquer des emballages alimentaires, selon la fondation Heinrich Boll. Cependant, des préoccupations croissantes ont été soulevées quant aux risques pour la santé liés au contact direct des aliments avec le plastique. La raison de cette nocivité ? La présence de substances chimiques potentiellement dangereuses telles que le bisphénol A (BPA) ou certains phtalates. Ces produits chimiques peuvent migrer dans les aliments, surtout lorsqu’ils sont chauffés, ce qui peut être particulièrement nocif pour la santé, notamment des enfants en bas âge, des femmes enceintes et les personnes souffrant de maladies chroniques.

bouteille plastique sur les cotes

De plus, l’utilisation massive du plastique a des conséquences désastreuses sur l’environnement et les écosystèmes puisqu’il ne se dégrade pas. A titre d’exemple, selon les estimations, une bouteille en plastique peut mettre jusqu’à 450 ans à se désintégrer. Puisque nous ne savons plus quoi faire de nos déchets plastique et que dans la réalité, ils ne sont que très peu recyclés, ces déchets terminent le plus souvent incinérés, ou directement dans la nature, polluant ainsi les sols, les rivières, les océans et les mers. Les animaux marins sont particulièrement touchés par cette pollution et confondent souvent les morceaux de plastique avec de la nourriture (quand il sont visibles), ce qui peut les tuer ou perturber leur système digestif. A ce jour, 690 espèces sont directement impactées et menacées, en particulier, par les microplastiques.

micro plastiques dans une cuillère

En effet, la pollution plastique est en grande partie invisible. Aujourd’hui, 15 à 30% de la pollution plastique des océans provient des micro plastiques. Ces derniers, dont la taille est inférieure à 5mm, sont particulièrement pernicieux. Invisibles à l’œil nu, nous les trouvons en grande quantité dans les organismes de nombreux animaux marins, mais ils sont aussi présents dans tous les environnements : dans les eaux, les sols et dans l’air. Au quotidien, nous les inhalons et nous les ingérons car ils viennent contaminer les chaînes alimentaires terrestres et aquatiques, avec des effets encore mal connus sur la santé humaine.

Nous pourrions également rappeler la formidable consommation de ressources fossiles nécessaires à la fabrication du plastique, mais aussi les quantités d’eau phénoménale qui sont utilisées lors du processus et qu’il serait préférable d’éviter pour préserver nos ressources en eau.

Il est donc impératif de réduire notre consommation de plastique autant que possible pour minimiser les conséquences sur l’environnement et les écosystèmes…et par la suite sur notre santé.

Commençons là ou le plastique abonde et présente le plus de risques pour la santé : la cuisine !

Des alternatives au plastique dans la cuisine

Pendant les courses

2 personnes au rayon vrac

Traitons le problème à la source : pour réduire de façon importante le plastique, cela commence déjà au moment des courses. Naturellement, il s’agit d’abord d’éviter autant que possible les emballages plastique, en particulier à usage unique. Pour aller plus loin, la consommation en vrac ou à la découpe est également un bon moyen de limiter tous les déchets !

Avec nos sacs vrac en coton bio, les courses en vrac sont simplifiées, notamment grâce à l’indication de poids. Nos sacs en filet en coton bio permettent de facilement transporter vos légumes au moment des courses, pour les protéger, tout en les laissant respirer. Ces alternatives réutilisables et lavables vous permettent de vous abstenir d’un emballage plastique ou en papier kraft jetable (on peut faire pareil à la boulangerie et refuser le sac en papier qu’on nous donne pour le pain si on amène son sac à pain/sac à baguette, et en plus c’est pratique pour le transport, surtout si on y va à vélo)

Vos courses zéro déchet avec nos sacs à vrac et à légumes en coton bio :

Sacs à vrac Lavables En coton bio Voir le produit

Pour tous les aliments gras ou liquides, pensez à vous munir de vos propres contenants, en verre de préférence, comme des bouteilles de jus ou des bocaux du commerce que vous aurez nettoyés et stérilisés au préalable.

Pour la conservation des aliments

Pour la conservation de vos aliments, le plastique est encore une fois à proscrire en raison des risques pour votre santé. Les contenants en verre sont une bien meilleure option, comme il s’agit d’un matériaux inerte, et par ailleurs ils sont facilement nettoyables et réutilisables. C’est également une alternative particulièrement économique : le mieux est de réutiliser ceux du commerce, en prenant soin de les stériliser. Pour cela, faîtes bouillir progressivement (pour éviter un choc thermique) les bocaux dans une casserole ou une marmite puis laisser sécher à l’air libre.

Astuce : Pour retirer les étiquettes des bocaux, faire partir la colle en frottant grâce à une solution de bicarbonate de soude et d’huile végétale.

Le cellophane ou film plastique sont des emballages pour la conservation des aliments fréquemment utilisés dans nos cuisines. En plus des risques de migration de substances chimiques vers vos aliments, ces derniers sont à usage unique et emplissent rapidement nos poubelles. Des alternatives plus saines et zéro déchet existent. Par exemple, l’emballage alimentaire en cire d’abeille, réutilisable et naturel permet de conserver ses aliments plus longtemps. Les sacs en vrac en coton bio permettent également de conserver vos aliments secs et légumineuses de manière efficace et saine pour votre santé et l’environnement.

Pour votre consommation d’eau

personne se servant un verre d'eau du robinet

Nous estimons souvent à tort que l’eau en bouteille plastique est plus saine que celle du robinet. En réalité, un rapport d’analyse publié par l’association Agir pour l’environnement en 2022, révèle que sur neuf bouteilles d’eau les plus vendues en France, sept contiennent des microplastiques.  Pourtant, en 2020, un Français sur trois préférait l’eau embouteillée à celle du robinet ; une habitude de consommation particulièrement couteuse et néfaste pour l’environnement à cause des nombreux déchets plastique qu’elle génère. Alors, pourquoi boudons nous l’eau du robinet ? Pour son goût et son odeur selon certains consommateurs qui vont alors préférer l’eau en bouteille “réputée” plus neutre. Il est vrai que, selon les régions, l’eau du robinet peut avoir un gout et une odeur plus ou moins prononcé. Cela est notamment dû au processus de désinfection de l’eau, qui est fait avec une légère quantité de chlore (sans affecter la qualité sanitaire). Cependant, il existe de nombreuses solutions pour y remédier, comme les carafes filtrantes, perles de céramique ou encore le charbon actif.

Astuce zéro budget : placer une carafe d’eau du robinet dans le réfrigérateur pendant au moins une heure pour faire disparaitre l’odeur et le goût de chlore.

Pour les produits d’entretien

Parmi les déchets plastique les plus importants dans la cuisine, les produits d’entretien se classent en tête de liste. Composés à 80% d’eau en moyenne, leur format liquide nécessite un emballage plastique, en grande majorité à usage unique. Pourtant, la présence d’eau dans nos produits d’entretien est inutile : que cela soit en version solide ou à diluer, des alternatives zéro plastique et concentrées existent.

Par exemple, le Solide Vaisselle permet de remplacer l’équivalent de 3 à 4 liquides vaisselles et d’éviter, par conséquent, la même quantité de déchets plastique. La Poudre Lave-Vaisselle 3-en-1 permet également d’éviter la multiplication de produits et de déchets : son action tout-en-un remplissant les fonctions du sel régénérant et du liquide de rinçage.

Pour ce qui est du ménage, munissez vous de ces produits naturels multi-usages : le bicarbonate de soude et le vinaigre blanc (voir toutes leurs utilisations ici).

Bon à savoir : Le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude sont accessibles en vrac !

Des accessoires lavables

Il existe de nombreux accessoires écologiques pour remplacer les produits jetables ou en plastique dans la cuisine.

Pour la vaisselle à la main, plusieurs alternatives aux éponges jetables sont possibles, notamment les éponges lavables (dont certaines peuvent avoir un côté grattant comme les éponges habituelles vertes et jaunes, sauf que cette fois-ci c’est en tout naturel!) ou encore les brosses vaisselle à manche dont le tête est remplaçable ou avec des poils plus durs pour frotter plus fort, comme le modèle “brosse boule” qui est plus adapté pour frotter des grilles ou des plaques bien encrassées.

Pour remplacer les essuies touts jetables, des accessoires lavables en coton bio :

Pour remplacer les filtres à café et sachets de thé à usage unique :

En somme, il est facile et accessible à tous de limiter drastiquement le plastique et le tout jetable dans la cuisine en préférant des alternatives durables et écologiques. En choisissant des produits solides, réutilisables et en privilégiant la consommation en vrac, nous pouvons réduire notre empreinte plastique et contribuer à une consommation plus responsable. Il est important de rappeler que chaque petit geste compte, et qu’ensemble nous pouvons faire la différence à notre échelle, pour un monde plus propre au quotidien !

 

Add a comment

D'autres idées de lecture

Couverture des 100 voeux
mère et fille en train de faire la lessive
courge loofah naturelle vert nature
Vérifié indépendamment
519 avis